vicomte


vicomte

vicomte, esse [ vikɔ̃t, ɛs ] n.
XVe; vezcuntes 1080; fém. XIIe; lat. médiév. vicecomes (→ vice-)
Personne dont le titre de noblesse est au-dessous de celui de comte, de comtesse. « Vicomte, que dis-tu de ces yeux ? » (Molière). Elle est vicomtesse, c'est une vicomtesse.
N. f. Épouse d'un vicomte. Adj. VICOMTAL, ALE, AUX .

vicomte nom masculin (bas latin vicecomes, -itis, du latin classique vice, à la place de, et comes, -itis, compagnon) Titre de noblesse immédiatement inférieur à celui de comte et porté en particulier par les fils cadets du comte et leur descendance. Seigneur d'une terre ayant titre vicomté.

vicomte
n. m. Titre de noblesse inférieur à celui de comte.

⇒VICOMTE, subst. masc.
A. — HISTOIRE
1. [Haut Moy. Âge] Officier suppléant un comte dans son gouvernement ou l'administration de la justice; lieutenant d'un comte. [Les chevaliers vassaux du comte] tenaient les plaids seigneuriaux tant dans la ville que sur les terres du comté d'Amiens, et la qualification de Vicomtes leur était donnée à tous (THIERRY, Tiers État, 1853, p. 389). Le rôle des justiciers est de faire observer les lois; mais combien en est-il qui, pour de l'argent, faussent les causes! Baillis, prévôts, vicomtes, officiaux et vicaires ont fort à entendre (FARAL, Vie temps st Louis, 1942, p. 93).
2. FÉOD. Seigneur d'une terre titrée: la vicomté. Le comte de Champagne était le seigneur du vicomte de Brie, laquelle Brie n'est elle-même, à proprement parler, qu'une petite Champagne, comme la Belgique est une petite France (HUGO, Rhin, 1842, p. 32). En France, l'origine de l'enseignement maritime remonte au XVIe siècle. C'est le célèbre armateur Jean Ango, seigneur de Varangéville et vicomte de Dieppe qui fonda en cette ville une école pour la formation des pilotes hauturiers (M. BENOIST, PETTIER, Transp. mar., 1961, p. 144).
3. En partic.
a) En Normandie, fonctionnaire ducal ayant des attributions analogues à celles du prévôt royal dans les autres provinces. Vicomte de Caen, vicomte de Gisors (Ac. 1798-1878).
b) Député-vicomte de Jersey. Représentant du vicomte de Jersey (fonctionnaire royal de l'île, chargé de l'exécution des sentences et de quelques fonctions judiciaires). L'office de député-vicomte était précisément vacant à Jersey. (...) Le député-vicomte est un officier considérable; il assiste, comme représentant de sa majesté, à la tenue des chefs-plaids, aux débats de la cohue, et aux exécutions des arrêts de justice (HUGO, Travaill. mer, 1866, p. 235).
B. — Titre nobiliaire immédiatement inférieur à celui de comte; possesseur d'un vicomté. Le vicomte de Chateaubriand. Le Parti Communiste Français élève une protestation indignée contre la répression sanglante organisée par le gouvernement français et son résident général en Tunisie, le vicomte de Hautecloque (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 1, col. 1). V. vicomté B ex. de Chateaubriand.
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694 (s.v. comte) et dep. 1718 en vedette autonome. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 vezcuntes titre de noblesse (Roland, éd. J. Bédier, 849); 1385 vicomte (E. DESCHAMPS, Miroir de mariage, éd. G. Raynaud, p. 388, 12080: le vicomte de Beaumont); 2. ca 1130 « suppléant ou adjoint du comte » (Lois G. le Conquérant, éd. J. E. Matzke, p. 2: aucuns vescunte u provost); 1re moit. XIIIe s. (Aucassin et Nicolette, éd. M. Roques, IV, 3: il [li quens] traist au visconte de le vile qui ses hon estoit; IV, 10: li visquens); 3. ca 1515 « dans quelques provinces, surtout en Normandie: prévôt royal, sorte d'officier justicier » (GRINGORE, La Vie Monseigneur Sainct Loys, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 2, p. 192: A noz Prévost, Baillifz, Vicontes, Juges, Eslus, et Gens de comptes). Empr. au lat. médiév. vicecomes « délégué permanent du comte, exerçant ses fonctions dans l'ensemble du comté » (fin VIIIe-déb. IXe s. ds NIERM.), comp. de vice- (élém. formant vice-) et comes (comte) sur le modèle du lat. médiév. vicedominus att. au VIe s. (vidame). Fréq. abs. littér.:1 435. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 838, b) 6 771; XXe s.: a) 883, b) 374.
DÉR. Vicomtal, -ale, -aux, adj. Qui est relatif, qui appartient à un vicomte, à une vicomtesse, à une vicomté. Titre vicomtal; droits vicomtaux; couronne vicomtale; terres vicomtales. Le nom [d'Aimery de Narbonne] se glisse en 1050 dans le lignage vicomtal de la cité (...). Les vicomtes, en même temps qu'ils reprennent au héros carolingien son nom, reproduisent ses exploits (J.-P. POLY, É. BOURNAZEL, La Mutation féod. Xe-XIIe s., 1980, p. 448). [], plur. masc. [-o]. 1re attest. XIIIe s. (Homm., Arch. Charente ds GDF.: fié vicontal); de vicomte, suff. -al. Cf. lat. médiév. vicecomitalis (Xe s. ds NIERM.).

vicomte, vicomtesse [vikɔ̃t, vikɔ̃tɛs] n.
ÉTYM. XVe; vezcuntes, 1080, Chanson de Roland; fém., XIIIe; lat. médiéval vicecomes (→ Vice-).
1 N. m. Vx. Titre du lieutenant du comte.
2 Personne dont le titre est au-dessous de celui de comte, de comtesse, dans la hiérarchie nobiliaire. a N. m. (→ Chambre, cit. 10). || « Vicomte, que dis-tu de ces yeux ? » (→ Mais, cit. 13, Molière). || Le Vicomte de Bragelonne, œuvre d'A. Dumas.
b N. f. || Elle est vicomtesse. || La vicomtesse de X.(1690). Femme d'un vicomte (ne possédant pas de titre personnel).
DÉR. Vicomtal, vicomté.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • vicomté — vicomte, esse [ vikɔ̃t, ɛs ] n. • XVe; vezcuntes 1080; fém. XIIe; lat. médiév. vicecomes (→ vice ) ♦ Personne dont le titre de noblesse est au dessous de celui de comte, de comtesse. « Vicomte, que dis tu de ces yeux ? » (Molière). Elle est… …   Encyclopédie Universelle

  • vicomté — Vicomté. s. f. Dignité qui est attachée à une terre, & qui donne la qualité de Vicomte à celuy qui possede cette terre. Terre érigée en Vicomté. Il sign. aussi, Le ressort, & l estenduë d une ville, la jurisdiction, le territoire, &c. La Prevosté …   Dictionnaire de l'Académie française

  • vicomte — Vicomte. s. m. Celuy qui a une certaine dignité au dessous de celle de Comte. Le Vicomte d un tel lieu. Il sign. aussi en quelque pays, comme en Normandie, Certain Juge Royal au dessous du Baillif, dans le ressort de quelque ancienne Comté.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Vicomte — (fr., spr. Wikongt, engl. Viscount [spr. Weikaunt], span. Vicecomte), 1) der Stellvertreter eines Grafen; jetzt 2) in Frankreich u. England ein Adeliger, welcher im Range zwischen dem Grafen u. Baron steht; s. Adel S. 120 f …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Vicomte — (franz., spr. wikóngt , engl. Viscount, spr. waikaunt, ital. Visconte, v. lat. vicecomes), eigentlich Stellvertreter eines Grafen (s. d.), jetzt in England und Frankreich Titel für den zwischen Baron und Graf stehenden Adligen; eine Bezeichnung,… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Vicomte — (frz., spr. wikóngt), engl. Viscount, ital. Visconte, vom lat. vicecomes (Vizegraf), Adliger, zwischen Baron und Reichsgraf stehend …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Vicomte — Vicomte, engl. Viscount, s. v. w. Untergraf, hält im Range die Mitte zwischen Graf und Baron …   Damen Conversations Lexikon

  • Vicomte — (wikongt), franz., viscount (weikaunt), engl., Adeliger, Zwischenstufe zwischen Baron und Graf …   Herders Conversations-Lexikon

  • vicomte — [vē kônt′] n. pl. vicomtes [vēkônt′] Fr. equivalent of VISCOUNT (sense 2) …   English World dictionary

  • Vicomte — Couronne héraldique française de vicomte. Le titre de vicomte du latin vicecomes, littéralement vice comte est une ancienne fonction personnelle d officier qui portait sur un territoire appelé vicomté et qui est devenue un titre de noblesse… …   Wikipédia en Français